Ecrivains invités

N° 26, automne 2017 : Seyhmus Dagtekin
Seyhmus Dagtekin est né en 1964 à Harun, village kurde des montagnes du sud-est de la Turquie. En 1980 il part pour Ankara afin d’y suivre des études de journalisme. En 1987, refusant de «faire [son] service militaire dans une armée qui mène la guerre contre [son] peuple », il quitte sa terre et les siens pour Paris où il vit depuis. Il écrit en turc, en kurde ou directement en français. Auteur de neuf recueils de poésie, dont sept parus aux éditions Le Castor Astral, et d’un roman, À la source, la nuit, chez Robert Laffont… Lire la suite

N° 25, printemps 2017 : Jean-Marie Berthier
Jean-Marie Berthier est né à Marseille en 1940. Il choisit d’exercer son métier de professeur de lettres en nomade, de par le monde : il enseigne ainsi successivement au Sénégal (Dakar) dans le Sud Viêt-Nam, (Saïgon, Dalat, Nha-Trang), au Laos (Vientiane), en Uruguay (Montevideo) où, trop engagé dans la dénonciation des crimes de la junte militaire, il résilie en 1979 son contrat de lecteur à l’université pour prendre précipitamment la fuite… Lire la suite

N° 24, hiver 2017 : Titos Patrikios
Titos Patrikios naît à Athènes en 1928 de parents tous deux comédiens.
Il s’engage tout jeune (1941) dans la résistance contre les nazis au sein de l’EPON (proche du PC grec), puis de l’ELAS (Armée de libération nationale, également dominée par le PC). En 1944 il échappe de peu à une exécution par des membres d’une milice grecque collaborationniste. Il commence à publier ses poèmes à partir de 1943. En 1946 il débute des études de droit à l’université d’Athènes… Lire la suite

N° 23, automne 2016 : Andrea Moorhead
Andrea Moorhead est née en 1947  près des chutes du Niagara, elle a passé son enfance dans cette région géographique nommée Plaine d’Érié et son adolescence dans le Connecticut près de New-York.  Elle a étudié la philosophie, la théologie, la musique, les langues à Chatham University en Pennsylvanie.  En 1972, elle fonde avec son mari Robert, la revue internationale de poésie Osiris,  seule revue aux États-Unis et en Europe à publier les poèmes en langue originale sans traduction… Lire la suite

N° 22, été 2016 : Marc Delouze
Né à Paris. Vit entre La Goutte d’Or (Paris) et la Fécamp. Poète et voyageur « par la force des choses ». Premier recueil en 1971, Souvenirs de la Maison des Mots, (précédé de Par manière de Testament, préface d’Aragon).
Quelques années plus tard, se refusant à « faire le poète », s’installe dans un silence éditorial d’une vingtaine d’années, pendant lesquelles il travaille à la recherche de nouveaux supports d’expression poétique, liés à la Cité d’aujourd’hui… Lire la suite

N° 21, printemps 2016 : Sylvestre Clancier
Sylvestre Clancier est né à Limoges le 19 juin 1946. Il passe son enfance entre la Haute Vienne, où réside son père, le poète et grand reporter Georges-Emmanuel Clancier, et la proche région de Bourges où sa mère, la psychanalyste Anne Clancier, exerce son métier dans un hôpital psychiatrique. Jusqu’à l’âge de neuf ans, l’enfant est puissamment impressionné par les rencontres que font naître ces deux creusets bouillonnants de vie et de culture, de souffrance psychique aussi… Lire la suite

N° 20, hiver 2016 : Valérie Huet
Originaire de Normandie, Valérie Huet est née le 18 septembre 1963 et réside à La Rochelle.
Après des études aux Conservatoires de Rouen, Caen et Amiens, elle exerce la profession de musicienne et de designer sonore en audiovisuel et multimédia de création.
Elle fait ses débuts en poésie en 2010 avec Petites leçons de choses... Lire la suite

N° 19, automne 2015 : Bruno Doucey
Né en 1961, Bruno Doucey passe son enfance dans le Jura. Du foyer familial il reçoit le goût du labeur, de l’accueil de l’autre, ainsi qu’une sensibilité marquée vis-à-vis des paysages et de leurs ailleurs, acuité particulièrement favorisée par le métier de peintre de son père, et le souvenir d’un aïeul tué dans le désert algérien ; autant d’aliments et d’influences qui orienteront plus tard son écriture et ses propres choix éditoriaux… Lire la suite

N° 18, été 2015 : Georges Drano
Georges Drano est natif de Bretagne (Redon, Ille-et-Vilaine). Il y a vécu pendant une soixantaine d’années avant de venir s’installer dans l’Hérault, à Frontignan.
Son œuvre compte désormais plus de quarante ouvrages. Outre le dernier, Vent dominant (Rougerie, 2014), on pourra citer A jamais le lac (Editinter) ; Un mur de pierres sèches (atelier La Feugraie) ; Premier soleil sur les buissons (Rougerie) ; Tant que Terre (Editinter) ; L’habitant (cahier Chiendents, Le Petit Véhicule)… Lire la suite

N° 17, printemps 2015 : Jacques Lèbre
Né à Saint-Flour, dans le Cantal, en 1953, Jacques Lèbre vit aujourd’hui à Paris. Sa profession de postier ne pouvait mieux convenir à sa vocation, puisque facteur traduit très précisément le grec « poète ». Il a longtemps publié en revue, et voit coup sur coup deux éditeurs publier ses textes dans les recueils Lumineux comme des pans d’iceberg avec des parts de nous-mêmes, (Verdier, 1994) et Face au cerisier, (Atelier de la Feugraie, 1994). Huit autres suivront jusqu’à L’immensité du ciel, L’Escampette, 2015 (à paraître)… Lire la suite

N° 16, hiver 2015 : Eliza MACADAN – Prix Léon Gabriel Gros
Eliza Macadan est née le 18 mai 1967 en Roumanie, et fait ses débuts en poésie en 1988 dans la revue littéraire Ateneu. Son premier livre de poèmes Spatiu auster (“Espace austère”) paraît en roumain en 1994. Elle marque ensuite immédiatement une pause vis-à-vis de la poésie, et se consacre exclusivement au journalisme.
En France elle a suivi des stages de presse aux quotidiens La Croix et Midi Libre, ainsi qu’à l’hebdomadaire culturel Télérama, entre 1994 et 1995. Lire la suite