Revue Phoenix - Cahiers littéraires internationaux 06 82 89 30 47 revuephoenix1@yahoo.fr

Enseignante, poète et traductrice, codirige la revue numérique Recours au Poème, www.recoursaupoeme.fr,
Titulaire d’un doctorat et autrice d’une thèse, La Ruse d’Isis, de la Femme dans l’oeuvre de Jean Giono, elle a été membre du comité de rédaction de la revue littéraire RSH “Revue des Sciences Humaines”, Université de Lille III, et publié de nombreux essais et articles dans diverses revues universitaires et littéraires françaises et internationales.
Parallèlement à l’écriture, elle poursuit une activité de photographe et des collaborations avec des artistes et plasticiens.

Site : Minotaur/A, http://minotaura.unblog.fr

Conseil de rédaction

Marilyne Bertoncini

crédit photo : Lydia Belostyk

BIBLIOGRAPHIE

Principales traductions

Principales traductions :
publications bilingues de l’anglais (US et Australie) en édition numérique :
Tony’s blues, Barry Wallenstein, Serpent arc-en ciel, Martin Harrison, Tôt le matin et autres poèmes, Peter Boyle (ouvrage collectif sous la direction de Marilyne Bertoncini), Livre des sept vies, Ming Di, Recours au Poème éditeurs“, Recours au Poème éditeurs, éditions numériques, 2014 et 2015)
Ennuage-moi, Carol Jenkins, River Road Poetry Series, Australie, 2016
Secanje Svile, Mémoire de Soie, Tanja Kragujevic, édition trilingue, ouvrage collectif, ed. Druga Obala, Beograd 2015
Histoire de Famille, Ming Di, éditions Transignum, avec des illustrations de Wanda Mihuleac, Paris, juin 2015
Tony’s blues, de Barry Wallenstein, avec des illustrations d’Hélène Habbot-Battista, éd. PVST, Nice, avril 2020
Murmure, de Gili Haimovich, éd. Jacques André, Lyon, 2020

Recueils personnels

Labyrinthe des Nuits, suite poétique, RaP éditeur, édition numérique, 2015
La Dernière Oeuvre de Phidias, Encres Vives, avril 2016
Aeonde, éd. La Porte, 2017
Le Silence tinte comme l’angélus d’un village englouti, éditions Imprévues, 2017
La Dernière Oeuvre de Phidias, suivi de L’Invention de l’absence, Jacques André éditeur , mars 2017.

L’Anneau de Chillida, L’Atelier du Grand Tétras, 2018
Sable, sur des gravures de Wanda Mihuleac, éd. Transignum, Paris, mars 2019
Nisip / Sable, traduction Sonia Elvireanu, éd. Ars Longa, Bucarest, mai 2019
Mémoire vive des replis, éditions Pourquoi viens-tu si tard ? Nice, 2018
Memoria viva delle pieghe/Mémoire vive des replis, édition bilingue, traduction de l’autrice, PVST, Nice, mars 2019.

(fiche biographique complète sur le site de la MEL : http://www.m-e-l.fr/marilyne-bertoncini,ec,1301)